Lundi 21 mars 2011 suspension temporaire au 15ème jour de grève de la faim d'Alain VALSECCHI .

Publié le par collectifdu15mars

Salut tout le monde .

Enfin est arrivée cette fameuse lettre ce matin ! Pour y trouver comme premier point de proposition de tirer de ma poche 150 euros/mois pour qu'il me reste en poche 260.95euros pour vivre et payer tout le reste  !

C'est marrant mais j'ai eu , en la lisant comme un sentiment de déjà entendu ou déjà vu ... N'ai je pas  , et même rien que pour cela , quitté cette fameuse réunion du 9 mars à la préfecture ? Enfin bref , on va avec l'ensemble du collectif bien étudier ce courrier au cas où l'on y repèrerait quelques sous entendus ou entre-lignes positifs  susceptibles d'amener une véritable solution à la minable situation où l'on m'a précipité depuis toutes ces années .

Mais bon cette bafouille va surtout me permettre de souffler un peu ,au moins pour 3 ou 4 jours pour en remettre un coup car j'ai bien l'impression qu'il va me falloir au moins aller jusqu"à me faire hospitaliser d'urgence pour que soient enfin satisfaites mes revendications .

Dans cette lettre , y est écrit qu'ils ont décidé de m'accompagner dans mes démarches d'insertion sociale et professionnelle . En écrivant cela , avaient ils conscience en la rédigeant qu'ils avaient en fin de compte décidé de me faire repartir à la case départ ? A mon sens c'est ce que cela a l'air de dire ...

Et au final , le Sous-Préfet m'invite à prendre contact avec le directeur des Politiques d'Insertion et du Logement du Conseil Général (majuscules fidèles au texte) , que j'ai d'ailleurs rencontré cet aprés-midi et qui m'a , avec l'aide d'une de ses assistantes les plus compétentes , répété à nouveau qu'il est impératif que je débourse ces 150 euros mensuels pour que me soient , soi-disant , rétablis tout mes droits d'APL , jusqu'aux arriérés non versés depuis février 2010 . Je leur ai demandé alors s'ils seraient , au cas où , en mesure de me certifier tout ça par écrit , tamponner et signer biensûr . Etant donné qu'ils ne le peuvent pas , il m'a semblé plus que sage de refuser . Non ?

Ensuite , pour de ce qui serait du reste , c'est à dire des compléments de loyer impayés , la solution serait de me mettre en surendettement , c'est à dire en interdiction bancaire de 5 ans et donc dans une merde complète pour obtenir  le financement de mon activité et de surcroît tout cela pour renflouer une dette qui normalement je ne devrai pas rembourser puisqu'ils n'ont jamais voulu tenir compte de mes alertes répétées leur signalant depuis plus de 4 ans la précarité extrême de ma situation !

En bouquet , ils m'ont fait vent d'une nouvelle usine à gaz qui devrait être opérationnelle à partir du mois de mai à la douce appellation (et allons y pour les majuscules) : Accompagnement des Artistes et Artisans d'Art . Ca en jette hein ... Attendons mai pour voir .

En conclusion un de leurs collègues de la maison des solidarités de BRIANCON va m'appeler pour me rancarder afin de m'expliquer un peu tout ça . J'espère pour lui qu'il sera capable de me convaincre , de toute façon le rancard risque de se faire en pleine reprise de grève de la faim , et donc il devra se déplacer sur GAP pour cela car j'imagine mal qu'avec le collectif tombions satisfaits de cette charmante missive . Mais , démontrons que nous sommes responsables en en débattant de manière constructive et surtout démocratique , valeur à laquelle nous sommes extrêmement attachés , avec le soin et le temps nécessaire .

Maintenant advienne que pourra . Je vais consacrer ces quelques jours à me ressourcer mentalement et physiquement en ne manquant aucun repas et prendre de l'air ...

Voilà ce sera tout pour aujourd'hui et c'est déjà pas mal , même si j'ai comme l'impression d'être au même point que je l'étais en juin 2009 ... DELIRANT , HILARANT  JE NE SAIS PLUS QUOI PENSER !

A PLEURER A EN RIRE ET SALUT LA SOCIETE !!!

 

 

A suivre ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article