lundi 11 avril 2011 fin du journal de la grève de la faim d'Alain VALSECCHI

Publié le par collectifdu15mars

Bonjour à tous.

je vous informe, étant donné que vous avez été un certain nombre à vous le demander et je vous en remercie, que j'ai officiellement mis fin è cette grève de la faim mercredi 6 avril en suite à mon hospitalisation à l'hôpital de GAP. j'ai préféré prendre cette décision par sagesse afin de ne pas m'embarquer plus loin dans une situation de santé aux séquelles trop risquées, même si la légitimité de ma lutte m'appelait à continuer.

Mais rassurez vous, le combat n'est pas terminé puisque nous sommes en train de cogiter d'autres actions avec le collectif afin d'obtenir enfin un résultat digne et satisfaisant quant à mes demandes et droits que je revendique depuis tout le début, c'est à dire dès l'automne 2009.

Entre temps et finalement, le député JOEL GIRAUD est intervenu par une lettre au prés de l'OPH05 mais comme d'habitude, le président de cet organisme en l'occurence le maire de GAP si vous voyez ce que je veux dire se décharge totalement d'assumer ce qu'ils ont à assumer c'est à dire respecter la loi DALO entre autres sur mon maintien dans ce logement. Enfin tout du moins, il n'a pas eu le toupet de ressortir , dans sa réponse au député, comme argument mensonger que je n'avais jamais payé de loyer compte tenu des relevés que j'ai fourni comme preuves au "Daubiné Débiné" accompagné du communiqué de démenti que j'avais rédigé alors en réponse... Mais bon en fin de sa lettre, ce monsieur continue néanmoins à éviter de répondre clairement à mes revendications légitimes en cherchant à me culpabiliser une fois de plus... Concernant tout ces courriers, ainsi que des précédents avec tout les communiqués rédigés durant mon action, j'ai l'intention de tous les répertoriés dans le blog une fois que je pourrais les scanner.

Ah oui avec tout ça, j'en oublie de vous dire que je vais bien depuis que je me suis coupé de tout  ceci durant quelques jours, car au delà de la question santé, il y a eu aussi pas mal de tension nerveuse à gérer  tout d'abord à cause de certaines carences dûes à la grève de la faim en elle-même mais surtout pour mon devoir à assumer toute la constance nécessaire à continuer avec détermination l'action pendant prés d'un mois.

Pour cela je dois vous avouer, même si pour l'instant rien n'est vraiment et proprement satisfaisant en réponse à mon action, que je suis assez fière de l'avoir entreprise et surtout de l'avoir menée aussi longtemps, ce qui me permet désormais de me regarder encore mieux dans le miroir qui me sert de propre conseil d'administration chaque matin ou soir... Avec comme suprême satisfaction de savoir que ceux qui me font face en tant que responsables et décideurs des instances, services et organismes concernés qu'ils seraient certainement incapables d'entreprendre même pour la vie de leurs progénitures. Moi je l'ai fait biensûr pour moi et démontré ainsi combien est immense ma détermination pour vivre de ma véritable vocation en tant qu'esprit libre et l'aboutissement du financement de mon activité professionnelle qui en découle, et par la même occasion pour que soient respectés, à tout ceux qui se trouvent dans la même situation et logeant dans le parc social et HLM français, les droits élémentaires et fondamentaux dont ils doivent bénéficiés inscrits dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et donc de notre constitution jusqu'à la loi DALO!

Et puis le but, en tant que simple citoyen, n'est il pas de lèguer aux générations futures un monde meilleur à celui dans lequel on vit en faisant surtout, respecter les droits en vigueur et existents déjà, par ceux qui ont été élus ou choisis par le peuple!

Rien que pour ce tout dernier argument, il me semble plus que logique d'en mener le combat ou bien des lendemains difficiles nous attendent. Et quand je dis lendemain difficiles, cela pourrait être pour trés bientôt à ce train là, compte tenu du désarmement citoyen envers les urnes que l'on on est en droit de constater dans toute l'EUROPE, risquant ainsi d'amener irrémédiablement jusqu'aux pouvoirs suprêmes les extrêmes droites nationalistes porteuses d'un futur basé sur l'ignorance, l'intolérance et la négation de toutes libertés individuelles ou citoyennes si ce n'est celle de persécuter ceux qu'elles érigeront en coupables et boucs émissaires...

Est ce vraiment cela le monde dans lequel nous voulons vivre?

Voilà, cela sera ma conclusion pour cette fois et cette action. Et je dis bien pour cette fois puisque je ne vais pas tarder à reprendre ce récit vu celles que nous entendons encore mener prochainement, sans parler que la procédure en justice continue elle aussi, avec un recours prévu au prés du tribunal administratif de MARSEILLE et à la cour d'appel de GRENOBLE...

STATEMMIBENE NEL FRATTEMPO CARI AMICI!

A PLEURER A EN RIRE ET SALUT LA SOCIETE!!!

 

 

A suivre ...

Commenter cet article